La vision

Principaux verres correcteurs

Les verres ophtalmiques

 

CARACTERISTIQUES D'UN VERRE

Un verre ophtalmique est caractérisé par des spécificités géométriques et optiques.

 

Caractéristiques géométriques

Le verre est défini géométriquement par les rayons de cambrure de ses faces, par son diamètre – ces cambrures peuvent être planes, sphériques, asphériques, toriques ou progressives – et par son indice de réfraction.

 

Caractéristiques optiques

  • distance focale : distance qui sépare le foyer image du centre optique du verre, sert à définir la puissance des verres minces. 
  • puissance d’un verre : s’exprime en dioptrie. 
  • réfraction : un faisceau de lumière incident sur un verre subit une déviation du fait de la réduction de sa vitesse de propagation dans le verre ; c’est la réfraction.

Composition d’un verre

verre correcteur

Le verre minéral est un produit de fusion qui est formé des éléments suivants :

  • 70 % de composants de base (Quartz) 
  • 20 % de fondants (potasse et chaux) 
  • 10 % de durcisseurs (oxydes)

Le verre organique : apparition dans les années 60 de l’utilisation d’une matière organique dénommée ORMA ou CR 39 pour fabriquer un verre.

Il existe 2 grands types de verres organiques :

  • les verres en résine thermodurcissable
  • les verres en résine thermoplastique

Familles de verres

Verres unifocaux

Ils ne présentent qu’un seul foyer, utilisés pour compenser des amétropies simples telles que la myopie, l’hypermétropie, la presbytie ainsi que l’astigmatisme.

Verres multifocaux

Ces verres présentent plus d’un foyer parmi lesquels :

  • Verres double et triple foyers : ce sont des verres utilisés pour compenser une amétropie à laquelle s’est rajoutée la presbytie. 
  • Verres spéciaux ayant au moins deux foyers différents : ce sont des verres élaborés pour répondre à des besoins visuels très spécifiques (ex : double foyer sur lequel était rajouté un segment situé dans le haut du verre). Ces verres furent remplacés par le verre PROGRESSIF en 1959. 
  • Les verres progressifs sont utilisés pour compenser des amétropies presbytes afin de redonner une vision nette à toutes les distances. 
  • Les verres de proximité ou verres dégressifs : verres exclusivement réservés à compenser la presbytie - sont petit à petit proposés par les professionnels en équipement principal pour l’emmétrope presbyte ou en équipement secondaire pour l’amétrope presbyte. Ces verres répondent bien aux exigences visuelles des presbytes, emmétropes ou amétropes, en leur donnant une profondeur de champ en vision de près.